Fait saillant de la journée : pour souper, je me suis installé à la (modeste) terrasse d’un resto et j’ai passé ma commande. La cuisinière, subtile, est venue me présenter le plat pour me demander du même coup de prévoir du temps pour la cuisson. En vérité, elle voulait probablement s’assurer que c’était bien ce que j’avais commandé.

Une langouste complète! Une bête énorme! Un monstre marin! Plus gros que l’assiette elle-même!

On s’est entendus pour un plat de langoustines, une coche au-dessus des crevettes. J’ai peut-être ainsi évité un attroupement de curieux sur le trottoir et sauvegardé ma dignité.